Château Valandraud    

Ayant fait mon stage à St Émilion, j'ai découvert la merveilleuse histoire du château Valandraud qui est devenu en quelques années un des plus grands de St Émilion quand on sait qu'à ses débuts ce vin était vinifié dans un garage. En effet, en 1989, Jean Luc Thunevin, alors DJ et employé de vente décide d'acheter 1 demi hectare de vignes à St Émilion et de le vinifier dans son garage par manque de moyens viticoles, il reçoit par la suite de nombreux conseils d'amis viticulteurs et continue d'améliorer son vin. En 1995, Robert Parker (du guide Parker) déguste un château Valandraud et lui donne la meilleur note de ce millésime, 95/100. De plus en plus médiatisé, ce vin donne naissance à l'expression "vin de garage" et devient rapidement un excellent vin, il se classe en 2012 "1er grand cru classé St Émilion." 

Plus tard, Jean Luc Thunevin décide de créer un vin à l'image de son histoire et sort le "bad boy", c'est en fait le surnom que Robert Parker lui donna de part son audace et son incroyable progression, autrement appelé le "black ship", mouton noir en anglais, ce vin est aujourd'hui devenu comme leur marque de fabrique. Il développe par la suite une gamme à partir de ce produit avec la "bad girl" en crémant pour sa femme, et le "baby bad boy" pour leur enfant. 

De nos jours, Jean Luc Thunevin continue de se développer, et d'acheter des vins d'autres propriétés. Il possède 8 caves à St émilion et reste le propriétaire de Valandraud.

La Haute Couture de St Émilion

Le château cheval blanc a près de 200 ans, ce fût d'abord un lieu dit puis est devenu un château après le rachat auprès du château Figeac. Quelques années plus tard, il fût racheté en 1998 par le groupe Louis Vuitton. C'est aujourd'hui un très grand vin

1er cru classé de St Émilion, ce château regroupe près de 7 hectares et 45 parcelles de vignes.

Cheval blanc recherche avant tout la QUALITÉ et non la QUANTITÉ, pour cela, les vignes sont plantées sur 3 sols différents, sans aucune trace de calcaire mais plutôt basé sur l'argile et le sable. 120 000 bouteilles sortent chaque années. .Le château travaille en partie avec deux cépages, à 60 % du cabernet franc et 40 % du Merlot. Il travaille également sur deux crus, le 1 er : « cheval blanc » produit environ à 80 % et le reste: « Petit cheval ». Le classement des crus de St Émilion est très cadré puisqu'il a lieu tous les 10 ans. Toutes les vendanges sont faites manuellement. Pour le groupe Louis Vuitton qui travaille dans la haute couture, aucune machine ne doit intervenir. Le château n'utilise pas de pesticides pour traiter ses vignes, il s'agit d'une viticulture résonnée.

En 2011 les propriétaires demandent à l'architecte Christian Portzamparc de réaliser le nouveau chai dans une ambiance épuré, moderne contenant de grandes cuves en béton spécialement faite pour Cheval Blanc et provenant d'Italie.


One, Two, Three beer ...

Cette brasserie a été crée par à un jeune homme, Grégoire Agostini parti voyagé en Australie et en Angleterre. Lors de son voyage il se découvre un amour pour l'univers de la bière et des différents arômes possibles, il invente « La Burdigala » qui porte le nom de Bordeaux en Galo-romain!

Les points forts de la Burdigala :

La Burdigala possède désormais le label bio, ce qui tout d'abord est un argument de vente, puis un réel gage de qualité. Le second point fort de cette bière, est le packaging, ainsi que la forme de la bouteille qui pris 1 an et demi au Gérant pour cette trouvaille. Le packaging suivie ensuite, grâce à l'aide d'une designeuse. Ils trouvèrent l'idée du renard suite à la couleur de cheveux du fondateur qui était roux étant petit. Lors d'un concours la bouteille fut élue 2ème plus jolie bouteille au monde en sachant que la première appartient au groupe Guiness (sponsor du concour). Elle fût pensée pour être exposé sur les tables de restaurants ainsi que pour casser l'image d'une bière bas de gamme.

En Bref, comment fabriquer de la bière ?

Une bière est fabriquée à partir de Malt, de Houblon, d'eau et de levures. Le processus de fabrication de la bière est assez long, ce processus passe par la récolte, le maltage, le concassage, le brassage, l'ajout de houblon (qui determine la qualité) puis suit un circuit stérile avant l'ajout des levures qui meurt au delà de 30 °. La fermentation se fait ensuite dans des petites cuves et suivant le temps de fermentation différent pour chaque bière (temps de garde)

Commercialisation/ distribution :

Cette bière est commercialisée de part ces marchés bio le jeudi aux Chartrons, le vendredi à la Teste de Bush, le dimanche à Caudéran, ainsi que dans quelques restaurants et dans quelques bars (« au fût et à mesure » par exemple) La bouteille de 33 cl est vendue 4 euros pour les 4 principaux types de bières proposés : La Triple, La Blanche, L'IPA, la French.