Longtemps, le vin est resté le domaine exclusif des "connaisseurs", ceux qui détenaient "le savoir" et ne voulaient surtout pas le partager. Le néophyte essayait de grapiller des informations, mais sans explication franche et nette, il y'a eu parfois de mauvaises interprétations. 

Plus le rendement est faible, meilleur sera le vin.

FAUX. Une vigne doit être en bonne santé et correctement alimentée en eau pour produire des raisins capables de faire un bon vin. Et la densité de plantation variera beaucoup en fonction de la disponibilité d'eau. Le calcul est donc plus complexe.

Les additifs utilisés sont toujours mentionnés sur l'étiquette. 

FAUX. En France, plusieurs associations de consommateurs, ainsi que certains vignerons, souhaiteraient pourtant que figurent sur l'étiquette les "additifs" utilisés ne provenant pas du raisin. Seul le dioxyde de soufre est obligatoirement mentionné. 

On peut élaborer du rosé en mélangeant du vin blanc et du rouge. 

VRAI. Mais en France, seule la Champagne peut couper ainsi les vins. Dans d'autres pays, le coupage est autorisé pour élaborer des vins de table. 

Le champagne brut s'accorde bien avec les desserts.

FAUX. Le contact du sucré durcit un champagne. Le champagne brut aura une place de choix en apéritif. Pour le dessert, servez plutôt un champagne demi sec.